Mes biscuits à la cuillère

Quoi ?? On peut réaliser ces petits biscuits si aériens, si délicats, si doux, à la maison ?? Bah, en fait, oui. Moi, je les parfume subtilement au citron (juste parce que j’aime ça ;-)).

Alors, ok, je vais être honnête avec vous, il y a une étape un peu tricky : à biscuit délicat, préparation délicate… Il faut veiller à conserver l’air incorporé dans les blancs montés en neige lorsque l’on incorpore les poudres. C’est CRUCIAL !!! Mais c’est tout ; le reste, c’est fingers in the nose, et ultra rapide à faire.

Le reste justement, c’est 6 ingrédients, que la plupart d’entre vous avez déjà dans vos placards. Ensuite, on poche la pâte sur une plaque avec une douille et une poche à douille, mais même ça, on n’est pas obligé si on n’en a pas : à la cuillère, on peut très bien se débrouiller. En fait, c’est comme ça qu’ils étaient réalisés à l’origine, d’où leur nom 😉 (Judipédia, c’est moi ;-)). Ils seront peut-être un peu moins jolis (et encore… L’imperfection leur va si bien je trouve…), mais ce sera tout aussi bon ;-)) donc franchement, pourquoi s’en priver ?

Alors on y  va ? C’est parti !

Ingrédients pour une vingtaine de biscuits à la cuillère

IMG_7485

  • 2 oeufs moyens, mais les plus gros de la boîte si possible
  • 40g de sucre semoule
  • 20g de farine
  • 20g de maïzena
  • Les zestes d’1/4 de citron jaune bio – facultatif
  • qsp (=quantité suffisante pour) de sucre glace

Et

  • Un plaque recouverte d’un papier de cuisson
  • une passette
  • Facultatif : une poche à douille et sa douille de #12

Préparation

Mélangez la farine et la Maïzena, puis tamisez l’ensemble. Réservez. Gardez la passette qui vous a servi à tamiser à portée de main, vous vous en resservirez pour incorporer ces poudre  dans les blancs montés en neige.

Munissez votre robot pâtissier préféré du fouet, ou sortez votre batteur à main. Séparez les blancs des jaunes : mettez les blancs dans la cuve, et réservez les jaunes pour après.

Montez vos blancs en neige progressivement si vous le pouvez, et arrêtez-vous avant la vitesse maximum : je mets à vitesse 8 sur les 10 de mon robot. Quand les blancs  commencent à mousser, ajoutez doucement le sucre semoule.

Fouettez pendant 3-4 minutes. Ca doit donner à peu près ça :

IMG_7483

Ralentissez un peu la vitesse et ajoutez les 2 jaunes d’oeufs. Fouettez 15 secondes, pas plus, le temps qu’ils se mélangent aux blancs montés en neige.

IMG_7492

Arrêtez votre robot, enlevez la cuve de son socle et posez-la sur votre plan de travail. Munissez vous d’une belle spatule. Ajoutez 1/3 des poudres en utilisant la passette (pour éviter la formation de grumeaux). C’est maintenant l’étape cruciale : on ne doit pas casser les blancs montés en neige, il faut conserver l’air incorporé. Pour se faire, soulevez bien les blancs en allant les chercher au fond de la cuve en passant par le bord, remontez-les et « rabattez-les » sur le dessus. Continuez ainsi en faisant tourner la cuve avec l’autre main. Quand il n’y a plus de poudre visible, ajoutez un nouveau tiers et mélangez de la même manière. Et rebelote pour le dernier tiers. Donc, vous avez compris,  on ne « touille » pas avec la spatule, ok ?!!

Au final,  ça doit donner à peu près ça :

IMG_7486

Si vous souhaitez ajouter les zestes de citron, c’est maintenant. On continue de mélanger délicatement siouplé ;-).

IMG_7493

La pâte est terminée.

Installez une feuille de papier cuisson sur votre plaque de four.

Mettez la pâte dans une poche à douille munie d’une douille de 12, ou prenez une cuillère à soupe. Essayez de faire des boudins de 10cmX2cm (c’est la taille que j’aime, et ils vont gonfler à la cuisson ; après vous pouvez les faire plus longs, plus courts, plus gros, comme vous voulez en fait, il n’y a pas de règle ;-)). Pensez à les espacer un peu.

IMG_7491

Saupoudrez-les une première fois de sucre glace. Une fois qu’il est complètement absorbé, saupoudrez une 2ème fois. Réservez 10 minutes.

IMG_7489

Pendant ce temps, préchauffez votre four en chaleur tournante à 180°C si votre four chauffe beaucoup, sinon 185°C s’il chauffe normalement.

A la fin du temps de pause, enfournez la plaque à mi-hauteur pour 10-11 minutes. Pas plus. Surtout, surveillez la cuisson : ces biscuits doivent rester clairs, ils ne doivent pas bien dorer, ou pire brunir, ce serait la cata !

A la fin de la cuisson, déposez la feuille de papier cuisson sur une grille, afin de stopper la cuisson et de les faire complètement refroidir. Si certains se sont collés entre eux, ça n’est pas grave, décollez-les délicatement.

Ca y est, vous pouvez vous jeter dessus. Durée de vie : 3-4 minutes. Bon appétit !

Je vous embrasse les zamis, et surtout, j’attends de vos nouvelles !

Judith Pâtisse

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sophie dit :

    Un des biscuits que j’ai préféré faire à l’école de pâtisserie (et on en a préparé un certain paquet avec toutes les charlottes que l’on a faites 😉 ).
    Tellement simple et tellement bon que je n’ai jamais pu m’empêcher de boulotter toutes les chutes à chaque fois

    🙂

    Aimé par 1 personne

    1. judithpatisse dit :

      Ces biscuits sont toujours liés à de bons souvenirs 😉, c’est ce qui les rend encore meilleurs !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s