Ma crème brûlée au sucre d’érable

Vous voulez une recette toute simple à réaliser et qui dépote, un truc de dingue ??

Ce que j’aime dans ce dessert, c’est qu’il est absolument I-N-D-E-M-O-D-A-B-L-E (en plus d’être juste trop bon !). Sous cette fine coque de caramel qu’on casse avec le dos de la cuillère se cache cette crème ultra onctueuse, ici au sucre d’érable – yummyyyyyy – et à la vanille de Tahiti – pfiouhhh, un truc de dingue…, justement sucré, pas trop, ni pas assez… Un moment de délectation assez incroyable… ;-))

A mettre impérativement dans tout carnet de recettes familiales.

Et quand on sait que c’est fait en 20 minutes (bon ok, il y a 40 minutes de cuisson après, mais bon là, y’a rien à faire ;-)), pourquoi s’en priver ??!!

Pour cette recette, vous pourrez normalement réaliser 6 ramequins de 15 cl chacun (sauf si vous laissez déborder votre mélange lait-crème comme moi, forcément, il y en aura un peu moins dans chaque !!!!).

Et si vous n’aimez pas le sucre d’érable (assez similaire au sirop d’érable, si vous ne connaissez pas ;-)), remplacez-le par du sucre traditionnel, ajoutez plus de vanille (vous pouvez aller jusqu’à 2 gousses), et vous obtiendrez des crèmes brulées à la vanille de ouf…!

J’ai fini de vous convaincre ?? Allez, on y va, je vous emmène !

Ingrédients

IMG_6289

  • 30cl de lait (lait entier de préférence, mais ca marche TRES bien aussi avec du lait demi-écrémé)
  • 30cl de crème liquide entière (là, par contre, on s’y tient)
  • 1/2 gousse de vanille (vous savez que j’adore la vanille de Tahiti produite par Alain Abel, je ne m’en lasse pas !)
  • 65g de sucre d’érable
  • 6 jaunes d’oeuf
  • qsp (Quantité Suffisante Pour) sucre semoule pour brûler les crèmes

Et

  • Une lèche-frite, car c’est une cuisson au bain-marie au four
  • Des ramequins : prenez ceux que vous avez. Mais si vous voulez utiliser des ramequins à crème brûlée, ce sont ceux-là :
IMG_6291
ramequins à crème brûlée, 15cl de contenance

Pour tout vous dire, ce sont d’autres ramequins que j’ai utilisés cette fois-ci, ils sont plus étroits et plus hauts, mais leur contenance est la même : 15cl.

IMG_6290

Préparation

Dans une casserole, mettez le lait, la crème et la gousse de vanille. Fendez la gousse de vanille en 2 et récupérez les graines, ajoutez-les (la gousse + les graines) au mélange lait-crème. Faites bouillir, tranquillement. On ne met pas le feu à fond, on laisse la vanille infuser à feu moyen jusqu’à ébullition.

Pendant ce temps, dans un bol ou dans la cuve de votre robot pâtissier préféré, mettez le sucre d’érable et les jaunes d’oeuf. Installez le fouet et battez à vitesse 3 ou prenez votre batteur à main et fouettez 4 bonnes minutes. Le mélange doit bien blanchir :

IMG_6287

Réservez.

Quand le mélange lait-crème-vanille arrive à ébullition, enlevez du feu. Laissez refroidir quelques minutes (la vanille continue d’infuser comme ça ;-)). Retirez ensuite la gousse et versez sur le mélange jaune d’oeuf-sucre d’érable. Mélangez doucement avec une spatule ou une cuillère en bois.

Préchauffez votre four à 120°C en chaleur tournante.

Transvasez la préparation dans un récipient à bec verseur, ce sera plus pratique pour la verser dans les ramequins.

Justement, déposez-les dans votre lèche-frite. Répartissez votre préparation dedans (dans les ramequins, pas la lèche-frite, hein 😉 ?).

Maintenant, préparez la cuisson au bain-marie. Si vous avez une bouilloire, c’est top, il nous faut de l’eau bouillante : remplissez-la et faites bouillir. Sinon, faites chauffer de l’eau dans une casserole, 1-1,5l. Réservez.

Installez la lèche-frite dans votre four, mais ne la poussez pas jusqu’au fond, elle doit ressortir un peu du four – pas plus de la moitié, sinon ça va tomber – car c’est maintenant que vous allez ajouter votre eau bouillante ; dans la lèche-frite, pas dans les crèmes… ;-)) :

IMG_6293

Le bain-marie est prêt, poussez délicatement la lèche-frite au fond et fermez votre four. Faites cuire 40 minutes. Pour moi, c’est le temps de cuisson idéal, juste tremblotante à coeur.

Faites-bien refroidir vos crèmes.

Pour les brûler, j’utilise un brûleur. donc quand vous souhaitez les servir, saupoudrez du sucre semoule sur la surface : un voile blanc doit la recouvrir. Allumez votre brûleur. ATTENTION à tout ce qui est susceptible de brûler autour de vous : torchon, papier, cheveux (si vous les avez longs, je vous conseille vivement de les attacher ;-)). Suivant sa puissance, approchez-vous ou éloignez-vous de votre crème. Il faut juste veiller à ce qu’elle ne brûle pas trop vite, sinon ça va littéralement carboniser, et ça, on ne veut pas ;-).

Le Chef Christophe Felder brûle ses crème brûlées 2 fois de suite, ca fait une coque plus épaisse, j’avoue que c’est plutôt pas mal. Après, ça demande un peu plus de temps ; et quand vous avez des convives qui attendent que vous reveniez auprès d’eux, ça n’est pas franchement pratique… Mais à l’occasion, essayez, ça vaut le détour ;-))

IMG_6292Ça y est, le moment de la dégustation est arrivé 😉 Régalez-vous ! J’attends de vos nouvelles ;-))

Je vous embrasse, les zamis, et vous dis à très bientôt,

Judith Pâtisse

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. mamscook dit :

    C’est une jolie recette surtout pour moi qui adore le sirop d’érable!!! merci pour ce partage et belle journée

    Aimé par 1 personne

  2. Mélina dit :

    j’aime me promener sur votre blog. un bel univers. Très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog récent ( lien sur pseudo) à bientôt.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s