My cinnamon rolls

I l-u-v them. It’s as simple as that. What else can be said…?

C’est vrai qu’ils sont ultra bons ces petits rouleaux à la cannelle, ils sont hypra moelleux, et c’est super pratique pour le goûter : chacun décroche le sien pour le manger avec les doigts. Moi, perso, je les déroule…. 😉

La recette, vous la connaissez, à peu de chose près, c’est la même que celle de la brioche  façon Dita à la cannelle. Siii, vous savez, celle que l’on effeuille. D’ailleurs, c’est plus un pain brioché qu’une brioche. On étale la pâte et on la recouvre d’un peu de beurre fondu, de sucre et de cannelle. Moi j’ajoute un petit peu de noix de muscade aussi, ca réveille les papilles. Et quand ça cuit, ça fond et ça fait un caramel qui se répand tout partout… Ca sent tellement bon dans la maison en plus ! J’en ai fait 3 cette semaine (moi, mono-maniaque…?!), parce que j’avais beaucoup d’enfants dans les parages… A chaque fois, la durée de vie de mes cinnamon rolls a été 5 minutes top chrono ! Si, si, parole de Jude 😉

Par contre, je préfère préciser tout de suite : je ne mets pas de frosting ; j’avoue ne pas courir après ;-).

Bon, j’ai fini de vous convaincre ?? On y va ??? Allez, c’est parti !

Ingrédients

Pour la pâte

IMG_6669

  • 300g de farine de gruau dans l’idéal, sinon de la T55 conviendra très bien
  • 40g de sucre blond ou roux
  • 40g de beurre
  • 3,3g de sel
  • 3,5g de levure de boulanger déshydraté
  • 54 ml de lait
  • 40 ml d’eau
  • 1 oeuf battu
  • 1 cuillère à café de vanille liquide

Pour la garniture

IMG_6670

  • 100g de sucre blond ou roux
  • 15g de beurre
  • 1 cuillère à café rase de cannelle en poudre
  • Quelques « râpées » de noix de muscade (je fais 60 allers et retours avec la râpe 😉

Et

  • Un moule à manquer de 24 cm de diamètre
  • La pâte que vous venez de préparer 😉

Préparation

On prépare tous les ingrédients « non secs » : dans une casserole, mettez le beurre, le lait, l’eau. Faites chauffer TOUT doucement juste pour que le beurre fonde et que le mélange TIEDISSE : ça facilitera la levée de votre pâte ; donc on ne fait surtout pas bouillir, ok ? Ajoutez ensuite la vanille liquide et l’oeuf battu. Mélangez, puis réservez.

Maintenant, on s’occupe des ingrédients secs. Installez le crochet pétrisseur sur votre robot pâtissier préféré. Dans la cuve, mettez la farine, et formez un puits. Sur les bords du puits, déposez le sucre, le sel, et la levure de boulanger déshydraté. ATTENTION !!! Le sel ne doit pas toucher la levure, le 1er annule l’effet de la 2nde, du coup la pâte ne lèverait pas… Donc on les espace, ok ? Comme ça vous n’aurez aucun problème.

IMG_6659

Ajoutez le mélange des ingrédients « non secs » DANS le puits :

IMG_6658puis actionnez votre robot, vitesse 2, pendant 10 minutes. A terme, ça doit donner à peu près ça :

IMG_6666

Faites ensuite pousser votre pâte pendant 1h-1h30 dans un endroit chaud. En été, c’est facile ; là par contre, c’est encore un peu juste, du coup je n’hésite pas à mettre la cuve dans mon four, à 30°C. On pense bien à recouvrir la cuve d’un linge propre humide, histoire qu’il n’y ait pas de croûte qui se forme à la surface.

Pendant ce temps, préparez la garniture : faites fondre votre beurre, et réservez.

Dans un bol, mélangez le sucre, la cannelle et la muscade. Réservez.

C’en est fini pour la garniture 😉

Quand la pâte a fini de pousser, farinez votre plan de travail et déposez-la dessus. Dégasez-la en enfonçant votre poing plusieurs fois dedans, puis remettez-la en boule. Laissez-la se reposer 5 minutes, elle a besoin de se détendre.

IMG_6671

Maintenant, munissez-vous de votre rouleau à pâtisserie. farinez-le très légèrement, ainsi que votre plan de travail. Etalez la pâte pour qu’au final elle forme un rectangle  de 30cmX40cm (donc en gros, si vous voulez un repère, la même taille que votre plaque de cuisson). Si vous n’arrivez pas à faire des beaux angles, n’hésitez pas à soulever la pâte DELICATEMENT en la tenant à l’endroit des supposés coins pour lui donner la forme souhaitée. Faites-le plusieurs fois, ça aide pas mal.

IMG_6661

Maintenant, étalez le beurre au pinceau sur toute la surface de la pâte, puis saupoudrez du sucre à la cannelle/noix de muscade. Allez bien jusqu’aux bords, il faut en mettre partout :

IMG_6662
Mélangez bien le sucre, la cannelle et la noix de muscade, sinon vous aurez une grosse tâche de cannelle comme moi en bas !

Maintenant, roulez votre pâte dans le sens de la longueur. Ne serrez pas trop. Ca doit donner ça :

IMG_6663

Si vous jugez nécessaire de parer les bords, faites-le avec un bon couteau. Ensuite, coupez des tronçons de 3 cm de large.

IMG_6664

Déposez-les délicatement dans votre moule à manquer en veillant bien à les espacer : ils vont gonfler lors de la 2ème pousse. Pour cela, recouvrez votre moule d’un linge propre humide, comme pour la 1ère pousse :

IMG_6665

Comptez 30 minutes minimum, suivant la température de votre pièce. N’hésitez pas à remettre au four à 30°C comme précédemment. Le moule s’est rempli, ça donne ça :

IMG_6656

Préchauffez votre four à 175°C chaleur tournante, puis enfournez pour 30 à 35 minutes à mi-hauteur (perso, je mets 30 minutes, c’est impeccable). Les rolls doivent être d’un beau doré.

IMG_6654
Version intégrale…

On démoule rapidement, tant que le caramel est chaud. Sinon, ça va coller, ce sera un e-n-f-e-r à démouler !

Pour le déguster, on attend que ça tiédisse (et c’est dur !!!!), histoire de ne pas se brûler. Et maintenant, on d-é-v-o-re !

IMG_6575
… Dedans…

 

IMG_6574
… Dessous 😉
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s